🇫🇷 »La cellulite qui hante les vitrines de nos pharmacies aujourd’hui est un souci collectif qui a une date de naissance et un pays d’origine : les années 1920 en France. Auparavant, son altérité par rapport au reste du corps n’était pas reconnue, n’était même pas « vue” […] Avant d’être « inventée », la cellulite était de la chair féminine adulte.”

📚 Le terme « cellulite » apparaît pour la première fois en 1873. « Maladie des cellules » mystérieuse et mal définie, elle ne devient à la mode qu’après 1920, quand un certain Dr Lagèze soutient une thèse la présentant comme « une accumulation de déchets sous-cutanée ».

☠️Les magazines de beauté s’emparent alors de cette définition plus ou moins médicale : “un problème auquel la gymnastique n’apporte aucun remède, un amoncellement d’eau, de résidus, de toxines, de graisse ». “Un cumul de déchets toxiques comme ceux que l’on trouverait dans un abcès ou dans une tumeur par exemple » (Magazine “Votre Beauté”, 1933). Et pour “soigner la cellulite”, ils recommandent de visiter les cabinets médicaux et des instituts de beauté (qui les sponsorisent🤑), et d’investir dans tout un tas de produits comme « l’appareil masseur Point Roller », “le vibrateur AEG », ou les « Caoutchoucs de Beauté ».

🌍 Le terme se répand peu à peu dans les magazines français, avant de s’exporter dans les autres pays à partir des années 70.

💩 Dès les années 20, ils associent à la “cellulite” une connotation morale : “une marque à la fois de laideur corporelle et morale, dans la mesure où elle représentait la négligence et l’incurie de celles qui « se sont laissées aller », en abandonnant leur corps à son évolution naturelle”.

👨‍⚕️ Aujourd’hui, les médecins s’accordent à définir la « cellulite » comme un simple caractère sexuel secondaire des femmes : l’aspect de leurs cellules adipocytes, qui deviennent plus visibles quand la couche superficielle de la peau s’affine avec l’âge (Nürnberger&Müller, 1978).

Sources et citations : « Le corps féminin entre science et culpabilisation”, R. Ghigi, 2004

Un commentaire sur La cellulite, une invention misogyne ?

One Reply to “La cellulite, une invention misogyne ?”

  1. OMG!! je vous aime!!! J’adore cette BD, il faut absolument la diffuser partout et que tous les hommes de cette planète la lise!
    Ca fait du bien de se dire un peu « je suis une femme normale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *